Les planches de surf de voyages d'Ewen, surfeur de Lost In The Swell

Lost In The Swell, Ewen et ses planches de voyage!

De la Bretagne aux Îles Salomon, des vagues Landaises au Gabon, Ewen, Ronan et Aurélien forment ensemble le trio infernal de Lost In The Swell ! Entre deux trips, Akewatu a pris le temps de discuter avec Ewen sur ses planches de surf, sa soif d’aventures et de vagues à l’international. Ici on oublie le petit confort du van aménagé. Embarquez pour un wild trip pendant quelques minutes!

  Ewen, tu fais partie de l’aventure L.I.T.S. Depuis combien de temps surfes-tu ? 

J’ai toujours grandi au bord de la mer, au début je faisais du bodyboard. Aujourd’hui j’ai 34 ans et je surfe depuis mes 12 ans! Ca fait donc 22 ans. J’ai commencé le surf à Brest. Je suis free-surfeur, je surfe pour mon plaisir, sans compétition. J’ai aussi un B.E (brevet d’état) de surf et de skateboard! J’ai été prof de surf pendant 10 ans dans le Sud-Ouest entre Guéthary, Bidart et Anglet. Maintenant je consacre ma vie à Lost In The Swell ! 

Le jour où j’ai eu l’occasion de grimper sur une planche de surf, à la Torche, en février 1995, je n’ai plus pensé qu’à ça ! 

 Tu préfères le shortboard ou le longboard ?

Shortboard! Je ferai du longboard quand je serai plus vieux et encore c’est pas sûr [rires] ! Ce que j’aime dans le short’ c’est le côté maniable et la possibilité de pouvoir surfer des vagues creuses. J’ai plus d’adrénaline et de sensations en shortboard. En termes de vagues, il y a plus de choix quand tu es en short.

 Peux-tu nous présenter tes compagnes de surf ? Ton quiver! 

• J’ai 5 planches que je surfe, dont 3 planches qui ont les mêmes côtes.
Ces 3 planches sont des NOTOX :    6’0  /   18 7/8   /   2 3/8   /   28,3L

J’en ai fait faire une pour le trip dans les Îles Salomon, ça fait 4 ans que je l’ai. Elle a bien marché donc j’ai fait refaire la même pour le Gabon. Parmi ces 3 boards, une est en fibre de verre. Elles sont assez résistantes, dans des conditions costauds, elles ne cassent pas.

• J’ai une 5’10 pour les petites vagues bretonnes, modèle VAMPIRE.  Elle a du liège dessus, du lin en dessous. Encore une fois, elle a une bonne résistance aux chocs.

• J’ai une 8’6, comme la bière, pour les plus grosses vagues. 

 Présente nous ta planche favorite ! 

Ma 6’0, celle que je surfe le plus. Tout simplement parce qu’elle est adaptée à un large spectre de vagues, c’est la plus polyvalente que j’ai.

 Peux-tu nous décrire la planche idéale selon tes critères et ton niveau ? 

Si je n’avais qu’une seule planche, le côté technique et polyvalent l’emporterait. Étant ambassadeur de NOTOX depuis 6 ans, ce serait une planche éco-conçue. Plus respectueuse de l’environnement. Je trouve ça très important, surtout dans un sport comme le surf dans lequel on se déplace beaucoup, on utilise des matériaux comme le pétrole… Dernier critère : qu’elle soit résistante.

 As-tu déjà cassé des planches ? 

Depuis que je surfe, j’ai dû en casser une vingtaine. Ça fait une planche cassée par an. Mais ça c’était avant que je surfe des planches Notox. J’ai du plier 3 Notox, une seule en lin.

  Peux-tu nous partager ton meilleur souvenir avec tes planches ? 

C’était aux Îles Salomon, on a eu une des plus grosses houles de l’année avec des vagues de dingues, grosses et creuses. 2/3 mètres et personne dans l’eau

  Et ton pire souvenir…?

Au Gabon, une de nos 1ères sessions sur le tout 1er spot qu’on a découvert. Tout paraissait parfait du bord, vagues de rêves. Une fois à l’eau, on s’est rendu compte que ce n’était quasi pas surfable avec beaucoup trop de courant. C’était très frustrant de passer la journée à ramer sans prendre de vagues.

Un petit mot sur l’aventure Lost In The Swell ? 

Lost In The Swell est une association de 5 personnes. C’est avant tout l’histoire de trois potes :  deux surfeurs, Aurélien et moi, et un cameraman : Ronan. L’idée était d’essayer de survivre pour surfer sur une île déserte : l’aventure “Des Îles Usions”. Il s’en ait suivi nos autres trips.

On avait le désir de se couper de ce monde moderne pour voir si on pouvait allier notre passion à un mode de vie plus simple.

  A chaque aventure, un moyen de transport différent ? 

Dans “Des Îles Usions”, c’était un bateau qui a été éco-construit, le “Gwalaz”. On a d’abord fait le tour de la Bretagne avec, puis direction l’océan pacifique. Ensuite on a utilisé des vélos, les “Fat Bike” avec des énormes pneus, conçus en bambou et fibre de lin. Le projet était de longer la côte Aquitaine par la plage, on a connu les vélos grâce aux copains de Solidream.  Au Gabon, durant 2 mois et demi, on les a réutilisés.

 Et en Bretagne, c’est quoi les meilleurs spots pour évoluer en surf ?

• Pour tout niveau, la pointe de La Torche.
• La presqu’île de Crozon : Tout niveau
• La côte Nord Bretonne & ses récifs : Pour surfeurs engagés et aguerris

 Sur la côte Landaise / Basque ?

Dans les Landes pour les surfeurs débutants lorsqu’il y a des petites vagues.
La Piste à CapBreton pour les surfeurs expérimentés et sinon Guéthary pour les grosses vagues.

 Veux-tu nous présenter ton shaper ? 

Benoit Rameix de chez Notox. Très réceptif et toujours prêt à me fournir des planches pour mes trips. En dehors du surf on parle un peu de pêche haha!
Avec Notox, l’idée est de préserver l’environnement ET le shaper. Leurs locaux d’Anglet sont conçus avec des filtres dans les salles de shape pour que la conception des planches ne pénalise pas la nature.

 C’est quoi le kit parfait du free-surfeur en voyage ? 

 Se renseigner sur le pays et avoir des contacts sur place avant de partir.
 Trousse à pharmacie : antibiotiques, antipaludéen, antimoustique, pansements, kit de suture….
 Filtre à eau, je conseille la marque LifeStraw : on a même filtré des eaux de lagunes avec!
 Réchaud à essence : tu peux mettre diesel, sans plomb, pétrole et ça marche!
 Planches de surf adaptées aux vagues rencontrées : On est parti avec 2 boards chacun. J’avais prix ma 6’0 et ma 5’10
 Wax à bonne température d’eau : GreenFix
 Des bons couteaux
 Plusieurs briquets
 Vêtements longs et contre la pluie
 Une tente Nemo
 Crême solaire bio

Propos recueillis par : Diane Peytavin
Photos : Ronan Gladu

 Ewen Le Goff  
Lieu de naissance : Brest, 13/02/19983
Age : 34 ans
Habite : Brest
Taille : 1m83
Poids : 69 kilos
Style :
Regular
Spot préféré : Secret spot aux Îles Salomon

Surfeur préféré : 
Aurélien “Nono” Jacob
Sunset ou sunrise :
Sunrise

Retrouvez Ewen sur ses réseaux sociaux !

 

 

Connexion


Votre compte vous permet d'acheter.....

J'ai oublié mon mot de passe
Je n'ai pas de compte

Inscription via :

Récupérartion
du mot de passe.


Inscription


Créer votre compte pour acheter et vendre vos planches

J'AI DÉJÀ UN COMPTE

Inscription via :

Votre profil à bien été crée


30%

des informations remplies sur votre profil

Vous pouvez acheter des planches en toute liberté ! pour vendre une planche il vous faudra compléter votre profil à 60 % au minimum.

Snow/Ski

Lancement prévu en hiver 2017/2018

Akewatu se lance dans les sports d'hiver. Le lancement de notre plateforme Snow est prévu pour l'hiver 2017/2018.