Le quiver polyvalent de Jorgann Couzinet, surfeur professionnel de la Réunion

Jorgann Couzinet et son quiver avec 40 planches !

Expatrié depuis 3 ans suite à la crise des requins sur l’île de la Réunion, Jorgann Couzinet compte bien briller sur le QS et rejoindre les plus grands surfeurs sur les podiums français. Addict du shortboard et de la glisse acrobatique, Jorgann nous transmet sa passion du surf à travers ses récits et son interminable quiver.

 Salut Jorgann ! Depuis combien de temps pratiques-tu le surf ?

Jorgann Couzinet : Surfeur professionnel, je viens de la Réunion. Ca fait 3 ans et demi que j’ai dû quitter l’île à mon grand désespoir… Puis pour intégrer les circuits de surf, c’était plus pratique d’être en France et d’y habiter. Je suis content de mon parcours. J’ai commencé le surf à 9 ans et demi en regardant mon frère partir à l’eau. Un jour j’ai voulu essayer et j’ai été mordu. J’ambitionne maintenant d’intégrer le CT.

 Tu pratiques le shortboard à 200% ? 

J’ai longtemps fait du longboard quand j’étais petit en faisant même double champion de la Réunion ; champion de France aussi! Au bout d’un moment j’ai vu que les critères changeaient donc j’ai voulu évoluer avec le shortboard. Ca fait 13 ans que j’en fais. Ce qui me plaît c’est la possibilité d’action et de manœuvres. J’ai même fait du bodyboard, je voulais tout tester.

On peut décoller super haut ! Le shortboard reste mon coup de coeur. Tu te sens comme un oiseau, c’est assez incroyable ! 

 Combien de planches as-tu ? Présente nous ton quiver!

Actuellement j’ai 13-14 planches qui viennent d’arriver à la maison! Mais en tout, mon quiver s’élève à 40 planches [rires] ! Les petites dernières sont des Bradleys. Toutes les planches que je surfe sont entre 6’0 et 6’3.  La planche que je surfe le plus souvent est une 6’1.

 Quelle est la board parfaite selon toi ? 

La board parfaite est une planche polyvalente selon moi.
C’est une 6’1 / 19 1/4 / 2 7/16. Une bonne board c’est celle en qui tu peux avoir confiance et avoir la certitude que tu seras bien avec dans l’eau. Tu n’as pas peur de prendre des séries et de foncer! Si tu veux décrocher une vague à 8 points, tu es sûr de l’avoir avec cette fameuse planche. Et elle passe partout!

 On parle souvent des manœuvres en shortboard. Peux-tu nous les présenter ? 

Alors il y a les rollers, les carves. Littéralement tu viens découper la vague et tu te mets sur le rail. Dès que ça ferme un peu, tu passes en flotter pour venir au dessus du rouleau. Si ça ferme la section, tu peux partir en air et là tu décolles. Libre à toi d’enchaîner avec un 360°. Et bien sûr… Il y a les tubes ! C’est clairement ce que je préfère. On est comme des malades lorsqu’ils y a des barrels.

Si tu vois que la vague est parfaite, tu pars dans le tube et tu vis un rêve. C’est le paradis du surfeur.  Le temps s’arrête dans le barrel, tu sors avec les yeux qui pétillent!

 Quel est ton meilleur souvenir avec une de tes planches ?

Il y a tellement de bons souvenirs… Je dirais que c’était une session incroyable à Hossegor à la Gravière, quasiment personne à l’eau. On était deux avec un pote à moi : on s’est gavé pendant 3h avec des barrels de folie. C’est ça qui est génial en surf!

 Et ton pire souvenir?
Quand j’étais petit, je surfais aux Aigrettes, à la Réunion. Les vagues étaient énormes. Je me suis fait complètement démonter et surtout… Je suis resté coincé avec mon leash sous l’eau, dans les coraux. Un pote est venu m’aider. Grosse grosse frayeur.

Combien de planches as-tu déjà cassé?
J’ai du cassé une vingtaine de planches… C’est toujours pareil, ça arrive lorsque je retombe sur une figure ou quand je me fais fermer dans un barell.

 Quel est ton conseil numéro un pour bien choisir sa planche?
Lorsque l’on débute, il faut essayer d’avoir grand, comme un bateau. Choisir une planche stable avec du volume pour ne pas se dégoûter. Quand on commence à être bon, il faut rien lâcher et essayer plusieurs planches.

 Un mot sur ton shaper, Johan ?
Mon shaper est Johan de CleanCut, ça fait 3 ans que je travaille avec lui. On a essayé pas mal de modèles. Il a travaillé chez Al’Merrick pendant plusieurs années. On a évolué ensemble. On s’est ajusté tous les deux avec le temps. Il est très à l’écoute. Maintenant il en fait 35 des planches [rires]. Il shape à Anglet.

 C’est quand le meilleur moment pour surfer selon toi ?
J’adore les couchers de soleil. Ambiance parfaite, paysage de folie avec des lumières magnifiques… Le soir c’est comme un rêve tellement c’est joli.

 Quelle est la taille de la plus grosse vague que tu aies surfé ?
A peu près 1000m ! Blague à part, ça devait être du bon 4m.

 As-tu des conseils à donner aux futurs surfeurs pros ? 

Il y a beaucoup de détails à connaître de ce monde. Il ne faut pas croire que c’est facile, c’est beaucoup de travail, de remise en question, d’entrainement quotidien, d’ajustements. Et ce n’est pas si simple… Accrochez-vous!

Propos recueillis par Diane Peytavin.

 Jorgann Couzinet 
Lieu de naissance : 17/10/1993, St Lizier
Âge : 23 ans
Lieu de vie : CapBreton
Taille : 1m86
Poids : 83 kg
Spot préféré : Les aigrettes & La Jetée
Type de vague : Propre, lisse, glassy, sans vent
Sponsors majeurs : Soöruz, CleanCut, GreenFix, Oc
Style : Regular
Son shaper : Johan Surf Machines

Retrouvez-le sur les réseaux sociaux !


Ces articles pourraient aussi vous intéresser


Connexion


Votre compte vous permet d'acheter.....

J'ai oublié mon mot de passe
Je n'ai pas de compte

Inscription via :

Récupérartion
du mot de passe.


Inscription


Créer votre compte pour acheter et vendre vos planches

J'AI DÉJÀ UN COMPTE

Inscription via :

Votre profil à bien été crée


30%

des informations remplies sur votre profil

Vous pouvez acheter des planches en toute liberté ! pour vendre une planche il vous faudra compléter votre profil à 60 % au minimum.

Snow/Ski

Lancement prévu en hiver 2017/2018

Akewatu se lance dans les sports d'hiver. Le lancement de notre plateforme Snow est prévu pour l'hiver 2017/2018.