Britt Merrick : shapeur de Channel Islands et pasteur le reste du temps

Achetez      Vendez      Surfez

Journal de board

Interviews

Britt Merrick : l’ode aux planches de surf du fils d’Al Merrick

Shapeur emblématique de Channel Islands et fils du fondateur Al Merrick, découvre la vision d’un shapeur mondialement reconnu en visite à la Shaper House de Biarritz, alternant entre sa blue room et l’église où il officie en tant que pasteur.

 

 

Quand est-ce que tu as commencé à shaper ?

 J’ai grandi en Californie dans l’atelier de shape tenu par mes parents. Au tout début, nous n’avions pas beaucoup d’argent. Après l’école, j’allais les aider en assistant mon père à enlever la poussière des planches qu’il shapait, en rangeant les pains de mousse, etc. Enfant, je passais la plupart de mon temps à le regarder travailler. J’étais tout simplement fasciné par les mouvements, la façon qu’il avait de donner naissance à une planche à partir d’un simple bloc de mousse.

Adolescent et après des années à le regarder oeuvrer, cette envie de me lancer à mon tour ne me lâchait plus. Je voulais ressentir cette sensation lorsque l’on construit une planche de A à Z. Ressentir les lignes de la planche se dessiner sous mes mouvements. J’ai alors attrapé un pain de mousse et c’était parti.

 

Al Merrick comme professeur, ça donne quoi ?

 J’ai eu le meilleur professeur au monde ! Mais c’était également difficile parce qu’il était très critique. Il regardait mes planches et me disait : « Non, ce n’est pas encore ça. Continue. ». Je l’ai regardé faire pendant tellement longtemps que tenir les outils à mon tour me paraissait naturel.

 

Aujourd’hui, qu’est-ce qui te motive à continuer de shaper ?

 Premièrement, j’aime ça. J’aime les planches de surf, les fabriquer pour ensuite les surfer. J’aime la connexion entre tous ces éléments. Il y a des entreprises qui font des planches avec des gens qui ne surfent même pas. C’est très bien pour eux, mais ce n’est pas ma vision. J’aime l’expérience dans sa totalité. Parler avec les surfeurs de planches, sentir la board prendre forme entre mes mains, puis ressentir son comportement une fois sur l’eau.

 

Les retours des surfeurs sur les différents modèles sont également une grande source de motivation. J’adore comprendre comment la planche fonctionne pour ensuite l’améliorer. Ce qui m’importe est le sourire sur le visage des gens qui surfent mes planches, simplement heureux de l’avoir sous leurs pieds. D’où mon envie de concevoir la meilleure planche possible !

 

 

Quel surfeur a le plus influencé ton travail ?

 Je pense que c’est sûrement Dane Reynolds. En plus d’être un excellent surfeur, il connaît très bien les planches. Il est capable de m’emprunter une planche pour la surfer, de revenir me voir et de me dire : « Tu sais quoi Britt ? Cette planche est top, mais cette partie juste là, à besoin de moins de rocker ». Il est capable de sentir cette différence et de cibler exactement la zone qui a besoin d’être améliorée. C’est un challenge ! C’était la même chose pour mon père, car il shapait des planches pour les meilleurs surfeurs pros, à l’instar de Tom Curren, qui sont aussi les plus exigeants. Donner le meilleur de soi-même n’est plus une question que l’on se pose.

 

Si tu devais ne choisir qu’une seule planche, laquelle serait-ce ?

Très bonne question… Dane a récemment dit que le modèle Black and White était la meilleure planche qu’il avait jamais surfée. Pour moi, ça représente un énorme accomplissement. En tant que surfeur, je surfe également avec la Black and White. Même si je n’ai pas le niveau de Dane, j’adore les shortboards haute performance. J’habite juste au-dessus de Rincon. La Black and White est parfaite pour cette vague. Tu prends une tonne de speed pour ensuite enchaîner les manœuvres du début jusqu’à la fin. Un vrai bonheur !

 

 

C’est quoi le moment le plus marquant dans ta carrière ?

Lorsque je surfe à la maison, il y a souvent des gens qui rament vers moi et me disent des trucs du genre : « Avant, j’avais un flyer Channel Islands et je l’adorais. Maintenant, je surfe celle-ci et elle est dingue ! ». De voir ces gens heureux de surfer mes boards, il n’y a pas de meilleur feeling !  J’adore ces moments. À Channel Islands, les boards sont fabriquées par des surfeurs pour des surfeurs. On sait ce qu’ils veulent ressentir sur une planche. Alors, s’ils sont satisfaits, on est satisfait.

 

Britt Merrick est également pasteur en plus d’être shapeur. Pour certains, le dimanche matin sert de temps de repos. Un moment pour se recentrer sur soi et faire le point sur les vagues souvenirs d’un samedi soir enivré. Pour Britt, le dimanche se passe à l’église de Santa Barbara, non plus une planche sous le bras, mais bien une bible. Lui et sa femme ont d’ailleurs fondé une église appelée « Reality Church ». Avec déjà plusieurs branches disséminées aux Etats-Unis et en Europe, Britt maîtrise l’art du sermon aussi bien qu’il peut tenir un rabot. En véritable prêcheur, ses discours en prennent même l’allure lorsqu’il évoque Channel Islands. La preuve en image !

 

 

Article rédigé par Antoine Marchadour.
  • Promotions

 
Thème

Découvrir
Nos shortboards

Découvre notre rubrique Shortboard et fais ton choix parmi plus de 3000 planches d'occasion, de fin de série ou neuves.

Toutes les planches de surf
 
Nos combinaison pour hommes

Découvre notre rubrique dédiée aux combinaisons de surf pour les hommes et fais ton choix parmi des centaines de combis !

Découvrir
  • Entretien

  • Wax
    Coming soon

  • Peignes
    Coming soon

  • Kits de réparation
    Coming soon

  • Seaux Combis
    Coming soon

  • Shampoings combis-vélo
    Coming soon

  • Transport

  • Housses
    Coming soon

  • Sacs étanches
    Coming soon

  • Chaussettes
    Coming soon

  • Chariots
    Coming soon

  • Barres de toits - Sangles - Autres
    Coming soon

  • Porte-vélo
    Coming soon

 
Nos dérives

Découvre notre rubrique dédiée aux dérives et fais ton choix parmi des centaines de Fins.

Découvrir

Connexion

Avoir un compte te permet d’acheter et de vendre sur Akewatu.

Je n’ai pas de compte, je m’inscris.

Via les réseaux sociaux

Connexion avec Google

Inscription

Avoir un compte te permet d’acheter et de vendre sur Akewatu.

En créant ton compte Akewatu, tu acceptes nos conditions générales.

Via les réseaux sociaux

Connexion avec Google

Réinitialisation du mot de passe

Nous allons t'envoyer un mail pour réinitiliser ton mot de passe