Comment lire les reports de prévisions sur les spots de surf
  • Promotions

 
Thème

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed

Découvrir
Nos shortboards

Découvre notre rubrique Shortboard et fais ton choix parmi plus de 3000 planches d'occasion, de fin de série ou neuves.

Découvrir
 
Nos combinaison pour hommes

Découvre notre rubrique dédiée aux combinaisons de surf pour les hommes et fais ton choix parmi des centaines de combis !

Découvrir
  • Entretien

  • Wax
    Coming soon

  • Peignes
    Coming soon

  • Kits de réparation
    Coming soon

  • Seaux Combis
    Coming soon

  • Shampoings combis-vélo
    Coming soon

  • Transport

  • Housses
    Coming soon

  • Sacs étanches
    Coming soon

  • Chaussettes
    Coming soon

  • Chariots
    Coming soon

  • Barres de toits - Sangles - Autres
    Coming soon

  • Porte-vélo
    Coming soon

 
Nos dérives

Découvre notre rubrique dédiée aux dérives et fais ton choix parmi des centaines de Fins.

Découvrir

Journal de board

Tutos

Les reports de prévisions sur les spots

Les prévisions météos… On les connait si bien avec Evelyne Dhéliat mais lorsqu’il s’agit du surf, on passe au niveau supérieur! Primordiales pour dénicher LA bonne session, elles sont un vrai casse tête ! Voici les principaux points à retenir pour mieux vous assimiler au “report” du monde de la glisse et savoir quel est le bon moment pour aller à l’eau !

1 – Vérifier la houle

 La taille de la houle est mesurée au large par des bouées. Elle donne une idée sur la taille des vagues.
 Lorsqu’une houle de 1m est annoncée, il s’agit de la taille de l’ondulation.
 Attention : ce n’est pas la taille réelle de la vague! Des facteurs importants comme le vent et les caractéristiques du spot peuvent modifier les conditions annoncées.
 Chaque spot réagit différemment à de même conditions.
Une vague d’1m peut atteindre 1m20 à 1m50 en fonction de l’endroit.

Amis riders, ne confondez surtout pas la taille de la houle et la taille des vagues!

2 – Le vent

 Vent on-shore : Souffle depuis les terres en direction de l’océan, va former et creuser les vagues. Lorsqu’il est puissant il peut former des tubes sur certains spots.

 Vent off-shore : Vient de l’océan en direction des terres, la qualité des vagues est dégradée, le vent les écrase, il y a ce qu’on appelle “du clapot”.
La mer est souvent agitée, les vagues peuvent ne pas être surfables. On peut surfer quand le vent est très faible.

Vous l’avez compris, le vent off-shore est donc la clé d’une bonne session

3 – Un œil sur la marée

La marée correspond au déplacement des masses d’eau lié à l’attraction de la lune et du soleil.

 Marée montante : Les conditions sont meilleures 2h à 4h après le début de la marée montante, mais dépendent toujours de la houle.

 Marée descendante: Quand la marée descend, les baïnes se vident, l’océan dévoile ses “profondeurs” notamment ses quelques rochers et les vagues cassent alors sur peu de profondeur.

Le plus judicieux pour savoir si on peut surfer est de s’informer auprès des locaux qui ont l’habitude de surfer le spot. Vous saurez alors si un spot marche mieux en marée montante ou descendante.

Marée montante ou descendante pour surfer, telle est la question…

3 – Le coefficient

 Lorsqu’il est fort (supérieur à 75), l’eau monte et se retire plus vite. Quand il y a une grosse houle cela peut devenir dangereux car les courants sont violents.

 Lorsqu’il est moyen/faible (inférieur à 75), c’est l’inverse, l’eau monte et se retire moins vite, les courants sont moins violents, et la houle est moins consistante.

4 – Vérifier la période des vagues

Elle représente le temps qui s’écoule entre 2 vagues.
Plus la période est longue (supérieur à 12), plus les vagues sont espacées. Plus elle est courte (inférieur à 8), plus les vagues sont rapprochées.

Une période longue augmente considérablement la taille des vagues.
Une houle de 60cm annoncée avec un période de 13 peut donner des vagues d’1m20.
A l’inverse, une période courte peut réduire la taille et diminuer la qualité des vagues.

Une bonne période se situe aux alentours de 10-11, car elle permet d’avoir de belles vagues.

Récapitulatif : Pour identifier une bonne session, il faut savoir se poser les bonnes questions !

La taille de la houle :
La taille des vagues correspond t’elle à mon niveau?
Va-t-elle être influencée par d’autres facteurs comme la période ou la marée ?

La force et l’orientation du vent :
Vent est-il off-shore ou on shore? S’il est on-shore, est-il fort ou faible (2 à 3 beauforts)?

La marée : Quel est le meilleur moment pour surfer?
A quelle marée le spot fonctionne-t-il le mieux ?

La période : Est-elle bonne (entre 10-11), trop faible (moins de 8), ou trop longue (au-dessus de 12) ? Va-t-elle influer sur la taille, la qualité des vagues et les courants?

5 – Suivez les webcams

Les webcams live vous permettent également d’avoir une idée en direct des conditions.
On vous conseille https://www.viewsurf.com et http://www.webcam-hd.fr.

N’hésitez pas à comparer plusieurs sites de report. Plus vous vous exercerez, plus vous pourrez décrypter les conditions idéales d’une bonne session.

6 – Les meilleurs sites de reports


Voir aussi 

Les différentes planches de surf

 Comment déwaxer sa planche

Créer son propre film de surf 


Propos recueillis par Emma Ballesteros
Photos : Kolesky, Hugo Silva, Ruben Grimon : RCP

 

Article rédigé par Emma.

Connexion

Avoir un compte te permet d’acheter et de vendre sur Akewatu.

Je n’ai pas de compte, je m’inscris.

Via les réseaux sociaux

Connexion avec Google

Inscription

Avoir un compte te permet d’acheter et de vendre sur Akewatu.

En créant ton compte Akewatu, tu acceptes nos conditions générales.

Via les réseaux sociaux

Connexion avec Google

Réinitialisation du mot de passe

Nous allons t'envoyer un mail pour réinitiliser ton mot de passe