Kyllian Guérin, prodige du surf français nous parle de ses choix de planches de surf!
  • Promotions

 
Thème

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed

Découvrir
Nos shortboards

Découvre notre rubrique Shortboard et fais ton choix parmi plus de 3000 planches d'occasion, de fin de série ou neuves.

Découvrir
 
Nos combinaison pour hommes

Découvre notre rubrique dédiée aux combinaisons de surf pour les hommes et fais ton choix parmi des centaines de combis !

Découvrir
  • Entretien

  • Wax
    Coming soon

  • Peignes
    Coming soon

  • Kits de réparation
    Coming soon

  • Seaux Combis
    Coming soon

  • Shampoings combis-vélo
    Coming soon

  • Transport

  • Housses
    Coming soon

  • Sacs étanches
    Coming soon

  • Chaussettes
    Coming soon

  • Chariots
    Coming soon

  • Barres de toits - Sangles - Autres
    Coming soon

  • Porte-vélo
    Coming soon

 
Nos dérives

Découvre notre rubrique dédiée aux dérives et fais ton choix parmi des centaines de Fins.

Découvrir

Journal de board

Interviews

Le quiver multi-marques de Kyllian Guérin

C’est à l’âge de 4 ans que Kyllian Guérin, jeune surfeur français de 14 ans, fait ses premiers pas sur une planche de surf. Formé sur les vagues du Costa Rica, Kyllian arpente maintenant les beachs break de Hossegor. Akewatu s’est entretenu avec lui pour parler de ses modèles de planches, issus du savoir des plus grands shapers mondiaux!

 

Retrouve les planches de Kyllian Guérin ici ! 

 

Entre le Costa Rica et la France, ton parcours de surfeur est assez atypique. Peux-tu nous en dire plus ?
J’ai commencé le surf au Costa Rica et dès l’âge de 6 ans, j’ai eu mes 1ères planches en résine. Ma famille et moi passions la moitié de l’année au Costa Rica, et le reste de l’année en France. C’est le rêve de tout débutant de surfer au Costa Rica car les vagues sont parfaites pour appréhender l’océan et progresser sur les take off. Là où j’habite, vers Santa Teresa, c’est un des meilleurs spots pour commencer le surf avec du beach break.

 

Quelles destinations as-tu déjà parcouru ?
A 11 ans, j’ai commencé à voyager ailleurs qu’au Costa Rica, je voulais découvrir les spots mythiques et les destinations obligatoires pour un surfeur : Hawaï, l’Australie, la côte Ouest de la Californie. Je vais un peu moins au Costa Rica maintenant, 2 semaines par an. Les vagues de Hawaii sont impressionnantes.

 

Le shortboard est ton dada depuis tes premières vagues. Tu as toujours été attiré par cette discipline ?
Oui, j’ai toujours voulu évoluer en shortboard. J’adore la vitesse, passer du temps à apprendre de nouveaux tricks, surtout en grandissant. Tu te vois grandir et comme ton corps prend en masse musculaire, tu peux apprendre de nouvelle manœuvres. J’ai appris des tricks que je ne pouvais pas faire à 8 ans. Avec le shortboard, tu agrandis tes possibilités d’évoluer.

 

Quelles sont tes tricks préférés ?
Comme la plupart des surfeurs… Les tubes! J’aime aussi les carves, les combos… Sur les manœuvres aériennes, mes blessures ont fait que je n’ai pas pu m’entraîner sur les airs. Tous mes potes se sont améliorés et de mon côté, j’ai eu un petit décalage. A 10 ans, ils replaquaient des belles figures. J’ai mis mon 1er air vers 12-13 ans. Je continue à m’améliorer dedans.

 

Quelles sont tes marques de planches favorites ?
Depuis toujours avec mon père, on a voulu tout tester, sans privilégier une marque ou un shaper plus qu’un autre. J’ai toujours préféré ne pas être fixé chez une marque, pour pouvoir tester un maximum de modèles.
Mark Phipps, Maurice Cole, Super Brand. J’ai aussi testé les boards d’Eric Arakawa, un super shaper de Hawaii. J’avais acheté des JS Industries. Aujourd’hui ça fait 1 mois que j’ai commencé avec Sharp Eye. J’en ai commandé 3 dont 2 qui étaient magiques! 3 nouvelles viennent d’arriver… Elles sont graves! Tant que je grandis, je suis en permanence en train de tester de nouvelles boards!

 

 

Selon toi, quelle est la caractéristique d’un bon shortboard ?
Il faut qu’il soit vif, radical pour bien resserrer mes courbes, avec beaucoup de relance. J’aime quand il y a du rocker. J’ai des tails assez fins. J’étais perplexe et au final je resserre vraiment mes courbes grâce à ce shape. J’adore quand je peux être incisif sur les turns.

 

As-tu une board magique ?
J’ai beaucoup surfé le modèle 77 de Sharp Eye lorsque j’étais en Indonésie. J’ai aussi essayé la Toledo. C’est loin d’être ma planche magique, mais c’est ma planche sûre. Je sais qu’elle sera polyvalente et qu’elle répondra à mes attentes peu importe les conditions. 

Pour finir, la HT2 en swallow tail, toujours chez Sharp Eye. C’est la board que Filipe Toledo avait testé à Snapper. J’ai été très surpris par ce modèle, j’ai adoré. Du coup…j’en ai recommandé 3 !

 

Quels sont tes futurs projets ?
Je suis focus compétition. Je suis 1er sur le classement du Grom Search de Ripcurl, j’aimerais maintenir cette place. Dans l’idéal, j’aimerais faire des résultats en pro junior. Je fais 2 QS cet été : le Lacanau Pro et le Anglet Pro !

 

Quel est ton meilleur spot ?
C’est la grande question ! Je n’ai pas de spot préféré, j’aime surtout quand il y a des belles vagues. Pour faire des tubes, Hawaii à Pipeline, c’est dingue. Au North Shore, il y a une ambiance très particulière. La puissante et l’atmosphère sont terribles. C’est unique. J’adore l’Indonésie bien sûr. Et La Gravière, quand ça marche!!

 

Et pour finir, quelles sont tes côtes parfaites ?
Je grandis tellement vite que ça change tout le temps. Je suis sur des 5’6 x 18 ¾ avec 21 litres. En août je serai sur du 5’7

Article rédigé par Diane.

Connexion

Avoir un compte te permet d’acheter et de vendre sur Akewatu.

Je n’ai pas de compte, je m’inscris.

Via les réseaux sociaux

Connexion avec Google

Inscription

Avoir un compte te permet d’acheter et de vendre sur Akewatu.

En créant ton compte Akewatu, tu acceptes nos conditions générales.

Via les réseaux sociaux

Connexion avec Google

Réinitialisation du mot de passe

Nous allons t'envoyer un mail pour réinitiliser ton mot de passe